QUESTION ECRITE no 2509/95 de Amedeo AMADEO à la Commission. Fourrages séchés