QUESTION ECRITE no 3751/93 de Vincenzo MATTINA à la Commission. Problème de l' usure.