QUESTION NO 7 DE M. REMILLY (H-639/82) AU CONSEIL: POLITIQUE COMMUNE DE LA PECHE